Archives de
Auteur : edouard.trefouel

Le point de vente, le levier d’inscription à votre newsletter.

Le point de vente, le levier d’inscription à votre newsletter.

Capture d’écran 2016-08-03 à 18.27.12

55% des entreprises génèrent plus de 10% de leurs ventes grâce aux newsletters. [1]

Bien que faisant partie des outils classiques des équipes marketing pour promouvoir leur actualité, développer l’inscription à la newsletter reste toujours un enjeu pour ces dernières. Différentes façons de déployer le levier que représente la newsletter.

1- De manière horizontale

L’objectif est d’accroître le listing client afin de leur faire parvenir votre newsletter, ce qui concrètement se traduit par l’obtention d’adresses e-mails valides.
Alors que l’inscription aux newsletters se fait principalement lors de la navigation sur le site internet grâce à une incitation: un bon de réduction ou des frais d’envoi gratuits, il existe une solution innovante pour recruter de nouveaux abonnés à votre newsletter : le point de vente. La solution mise en place ici n’est pas fondée sur l’inscription à la newsletter en marge du programme de fidélité.

La stratégie gagnante d’UNIQLO: UNIQLO enseigne de prêt-à-porter, a fait du Wi-Fi en point de vente un outil de marketing pour générer des inscriptions à la newsletter. Voici le fonctionnement en image de cette solution.

Uniqlo wifi marketing increases newsletter subscription

Comme pour l’inscription en ligne, une incitation est présente pour motiver les clients à se connecter au réseau Wi-Fi en magasin. Une fois le SSID (nom du réseau) sélectionné, le portail captif (ou splash screen) apparaît et demande une authentification. Complétion d’un formulaire ou connexion via les réseaux sociaux, la solution est rapide et sans friction. UNIQLO maximise ensuite ses chances d’inscription à sa newsletter -Ecran 2- en lui consacrant une page entière et non un simple bas de page sous forme de case à cocher. In fine -Ecran 3- le client reçoit ce pour quoi il était venu, une connexion internet de qualité et son bon de réduction à usage unique.

Capture d’écran 2016-08-03 à 17.17.02

Ce dispositif implanté dans 23 magasins à travers l’Europe a permis d’agrandir la communauté recevant la newsletter de 17 549 membres sur l’unique mois de juillet, avec des taux de conversion de l’ordre de 35% en moyenne.

2- De manière verticale

La segmentation: La newsletter doit apporter des informations aux abonnés, cependant chacun n’est pas intéressé par la même chose. Devant cette réalité, une solution : la segmentation. Ce travail indispensable effectué en amont permet d’établir des newsletters pertinentes pour chacun de ces segments.

Personalized emails generated transaction rates and revenue six times higher per email than non-personalized emails[2]

On retrouve ici toute l’importance des données et des problématiques –Retrouvez ici l’article : Améliorer l’expérience client grâce aux données– de la connaissance client pour concrétiser dans les faits cette segmentation théorique de la clientèle.

En effet, maintenant grâce aux données collectées à la fois sur le site web et en magasin, il est possible d’établir des segmentations de plus en plus précises et donc de rendre  vos newsletters plus pertinentes.

Ces nouvelles données peuvent être le panier moyen cross canal pour un client donné, la fréquence  des visites, les centres d’intérêts, la satisfaction client : le tout est de pouvoir segmenter de manière pertinente en gardant des groupes homogènes.

Parallèle avec la publicité non adressée.

À l’inverse de la publicité non adressée qui est encore un rendez-vous quotidien dans la relève du courrier pour 91% des français -Chiffre Ocea routage- les newsletters et campagnes mail ne sont pas ancrées dans une habitude particulière, les individus n’ont donc pas le même temps à leur accorder. Cependant le fait qu’il faille s’abonner à une newsletter est une manière de s’assurer de l’engagement du client envers la marque, c’est pourquoi il est observé un taux d’ouverture plus conséquent pour les newsletters que pour les mails commerciaux. [3]

Un internaute reçoit en moyenne entre 6 et 8 mails commerciaux par jour. [4]
Chiffre du Syndicat National de la Communication Directe et Balmétrie

De plus, une newsletter est consultée souvent une seule fois là où une publicité non adressée est souvent consultée à nouveau par la suite. Il faut donc être impactant et efficace sur le contenu.

Le contenu: Une fois que le fond de la newsletter est sélectionné, il reste à le mettre en forme pour le rendre attractif afin qu’il puisse être un point d’entrée et élément du parcours client conduisant à la vente. D’autant plus que devant le flux de mails et le peu de temps à accorder pour les lire -10 à 60 minutes par semaine dans le meilleur des cas ou tout juste une minute par mail-, il faut être efficace:

  • sur la syntaxe des phrases : rapide et allant à l’essentiel
  • sur les visuels: impactant et suscitant directement l’intérêt.
  • sur les boutons d’appel à l’action (ou call-to-action): facilement repérable

CONCLUSION

La newsletter est un moyen pour l’enseigne de créer et de maintenir le lien avec ses clients, voire même avec une communauté pour certaines d’entre elles. Ainsi afin d’agrandir votre audience, apporter l’habitude on-line d’inscription à la newsletter dans le point de vente est une technique innovante qui fonctionne. A cela, il ne faut jamais négliger le message, tant sur le fond que sur la forme, en proposant du contenu visuellement de qualité, personnalisé et mobile frendly.

Envie de faire de votre installation wi-fi une réponse à vos problématiques de marketing relationnel ? Nos équipes -Weblib- sont à votre disposition pour étudier votre projet et construire avec vous la solution innovante et digitale qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.
contact@weblib.fr06 67 43 25 37  

j-crew-email-example

Sources :

[1] Comcevoir
http://www.comcevoir.com/newsletter-toujours-actualite

[2] Experian
http://www.experian.com/marketing-services/email-market-study-2013.html

[3] Marketing professionnel
http://www.marketing-professionnel.fr/parole-expert/efficacite-courrier-publicitaire-postal-papier-201406.html

[4] Baromètre SNCD – Syndicat National de la Communication Directe
http://www.uda.fr/chiffres-et-documents/chiffres-cles/e-mail-marketing/

[4] Balmétrie
http://www.uda.fr/chiffres-et-documents/chiffres-cles/observatoire-du-courrier-publicitaire/

 

Pokémon Go: une opportunité pour les retailers.

Pokémon Go: une opportunité pour les retailers.

Pokemon Go augmenter le trafic en restaurants, bars et magasins

Pokémon Go, l’appli qui fait marcher le monde entier”

titrait le Courrier international le 13 juillet 2016 soit quelques jours seulement après le lancement officiel du nouveau jeu à la mode : Pokémon Go.

Un jeu hors-norme

Si le jeu n’est officiellement sorti qu’aux Etats-Unis, en Nouvelle Zélande et en Australie*, la ferveur pour ce jeu ne s’est pas limitée aux frontières de ces trois pays. Si bien qu’aujourd’hui la communauté nouvellement créée a dépassée des acteurs pourtant bien établis tel que Tinder ou bien Twitter en nombre d’utilisateurs actifs.
*N.B: La Grande Bretagne et l’Allemagne sont maintenant disponibles.

Devant un tel enthousiasme et cette démocratisation rapide de la réalité augmentée, les acteurs du retail ont vite compris qu’ils avaient une carte à jouer.

Afin de bien comprendre tout l’intérêt qu’ont les enseignes à s’inscrire dans cette tendance, une rapide présentation de Pokémon Go est nécessaire.

Pokémon Go, qu’est ce que c’est ?

Tout commence avec une carte en tout point semblable à celle de Google Maps. Quand un joueur se déplace dans le monde réel, son déplacement est retranscrit sur la carte ce qui permet à l’avatar du joueur de rencontrer des Pokémon sauvages et de les capturer.

Par ailleurs, ce sont les spécificités de cette carte qui créent l’engouement autour de ce jeu. Les Pokéstops sont des musées, statuts, œuvres de rue du monde réel, qui permettent aux joueurs de faire le plein de Pokéball, potions et autres ressources indispensables. Ces Pokéstops ne peuvent être visités que lorsque le joueur en est à proximité. De plus, les joueurs ont la possibilité de poser un leurre sur ces Pokéstops ce qui a pour effet d’attirer davantage de Pokémon sur la zone pendant 30 minutes et donc mécaniquement d’autres joueurs. Bars, restaurants et autres magasins ont vite cerné le potentiel derrière le fait de poser un leurre sur un Pokéstops qui se trouve à porté de leur terrasses et vitrines.

Par expérience, après avoir utilisé un leurre dans un petit parc, j’ai vu se réunir pas moins de quatorze personnes venues attraper les Pokémons autour de moi, me remerciant d’avoir utilisé ce leurre.

Les seconds types de lieux importants dans l’univers Pokémon sont les arènes de combat. Ces arènes sont bien plus rares que les Pokéstops mais constituent souvent un trafic de joueurs non négligeables.

Pokémon Go, manière tendance de générer du trafic.

Ainsi c’est une partie de la monétisation du jeu qui va dans ce sens, une prochaine version permettra aux enseignes de faire de leur établissement un emplacement sponsorisé, afin que les joueurs puissent y récupérer des consommables, capturer certains Pokémons, ou profiter d’évènements en lien avec le jeu. Peut-être que l’on verra dans les jours à venir une Arène Uniqlo Opéra, un Pokéstop Mcdonald.

According to the New York Post, one pizza restaurant in Queens saw business increase 75 per cent after buying a $10 in-game power-up that lured Pokémon to its location.

Offrez une expérience particulière à vos chasseurs de Pokémon.


Dès lors assurez vous que vous pouvez capitalisez sur ce phénomène. Une connexion internet est indispensable, les passionnées ne se satisferont pas d’une connexion médiocre ou saturée. Le Wi-Fi en point de vente permet de résoudre cette problématique pour que vos clients fans de Pokémon Go et tous les autres soient satisfaits dans leur besoin de connectivité. Faites une pierre deux coups en capitalisant sur votre futur installation Wi-Fi afin de collecter des données utilisateurs, faire de l’inscription à votre newsletter, promouvoir votre programme de fidélité.

Notre solution Wi-Fi -Smart Wi-Fi- en point de vente est une solution modulable qui permet de répondre à ces problématiques. N’hésitez pas à prendre contact avec nos équipes –Weblib– pour penser votre projet et apporter des solutions innovantes.

Le besoin de connectivité n’est pas la seule chose indispensable aux joueurs de Pokémon, l’application étant très gourmande en énergie, il y a là aussi une opportunité. Grâce aux bubbles, vous pouvez permettre à vos clients de recharger leur appareil sur place avant qu’ils repartent à l’aventure.

Au-delà des services additionnels, comme le Wi-Fi, le rechargement de téléphone, d’autres établissement vont plus loin. Ils s’inscrivent dans l’univers en proposant des réductions en fonction de la faction à laquelle appartient le joueur, en proposant des menus, boissons au nom de l’univers Pokémon ou bien comme présenté dans cet article, la mise en place de leurres sur les Pokéstops.

Il y a mille et une manière de participer à cet événement. Comme Monoprix et les Pokemonop’ trouvez la vôtre et attrapez les tous, joueurs comme Pokémon.

pokemon-820x0

5 Raisons de capitaliser sur le réseau Wifi en point de vente.

5 Raisons de capitaliser sur le réseau Wifi en point de vente.

Capture d’écran 2016-07-21 à 15.15.51

Répondre aux attentes des clients

Les entreprises qui réussissent sont celles qui s’orientent d’abord vers leurs clients.”
Jalil Chikhi, directeur général adjoint de Google France

Aujourd’hui les clients sont au coeur des stratégies marketing des enseignes. Répondre aux attentes des clients, satisfaire le client, rendre le parcours client plus fluide, voire sans couture entre les différents canaux, voici la liste non exhaustive des motos des services marketing.

A l’ère du digital, il y a une forte attente de la part des clients de rester connectés en point de vente. Assurer une bonne connectivité à Internet en magasin permet aux clients de vérifier que le prix d’un produit est le même en point de vente que sur la plateforme e-commerce.

De plus, une bonne couverture Wi-Fi permet de palier un réseau 3G – 4G qui n’est pas efficace afin de permettre aux clients de s’échanger des clichés via des MMS  sur les produits trouvés en point de vente, ou bien d’obtenir un complément d’information sur le produit en question.

Capture d’écran 2016-07-12 à 16.11.11

Empêcher les clients de vérifier la réalité d’une stratégie omnicanale, qui suppose un prix unique sur tous les canaux, est davantage un vecteur d’insatisfaction client que de ventes additionnelles.

Contrairement aux craintes des acteurs du retail quant au showrooming* sur smartphone, Deloitte Digital dans son étude « The New Digital Divide » démontre que les clients usant d’un smartphone dans le parcours d’achat sont plus enclins à acheter en magasin et non l’inverse.

*Showrooming: pratique qui consiste à essayer en magasin et à finaliser la commande sur internet que ce soit sur la plate-forme e-commerce de l’enseigne ou bien chez la concurrence. Son pendant est bien plus développé, on parle alors de Webrooming, qui consiste ici à regarder et s’informer, pour finaliser l’achat en pointe de vente.

Nota Bene: Le Webrooming est une pratique récurrente et plus répandue que le showrooming -70% versus 49%-, dans les deux cas cela renforce la stratégie omnicanale sans couture, qui accompagne le client quels que soient les canaux de communication.

Original Quote: Our data debunked the showrooming myth when we found that, in fact, surveyed customers who use a digital device in-store as part of their shopping process were actually more likely to make a purchase in store – not less


Source :

Shopify – Frequency of Mobile Activities In Store.
https://www.shopify.com/retail/119920451-consumers-are-showrooming-and-webrooming-your-business-heres-what-that-means-and-what-you-can-do-about-it

Deloitte Digital – The New Digital Divide
http://www2.deloitte.com/global/en/pages/consumer-business/articles/gx-global-digital-divide-retail.html

Augmenter le chiffre d’affaires

Dans le contexte actuel de forte concurrence allié à une volatilité élevée des clients, la fidélisation est un levier efficace pour développer un point de vente et plus généralement une enseigne. Cette fidélisation passe par des services additionnels comme peut l’être le Wi-Fi, service qui permet d’augmenter le chiffre d’affaires en point de vente.

Capture d’écran 2016-07-12 à 16.25.08

Aujourd’hui un smartphone avec une mauvaise connexion à internet est peu utile, c’est pourquoi en étant sûr d’offrir une bonne couverture du point de vente, on s’assure de son usage. Ce qui n’est pas négligeable quand l’on sait que :

“[Customer] who use digital while they shop in-store convert at a 20 percent higher rate compared to those who do not use digital as part of the shopping process.
Navigating the new Digital Divide 2015 – Capitalizing in digital presence in retail

A cela on peut ajouter, qu’avec un service de Wi-Fi gratuit on augmente significativement le temps de présence en magasin, ce qui se traduit par une augmentation des dépenses pour 50% des clients.

Capitaliser sur ce service qui est offert gratuitement dans la majorité des cas est une approche qu’il faut développer. L’inscription à la newsletter des enseignes se fait actuellement via la souscription au programme de fidélité ou bien sur le site en ligne assortie d’un bon de réduction.

Le passage par un portail captif pour accéder au Wi-Fi est un moyen pour proposer à l’utilisateur de s’inscrire à la newsletter avec tous les avantages que cela comporte comme l’envoi d’offres promotionnelles, de l’actualité de l’enseigne et de communication personnalisée.


Source:

IHL Groupe:
http://www.earthlinkbusiness.com/_static/_files/_pdfs/Impact_of_Store_Networks_on_Customer_Experience.pdf

Navigating the new Digital Divide 2015 – Capitalizing in digital presence in retail
https://www2.deloitte.com/content/dam/Deloitte/us/Documents/consumer-business/us-cb-navigating-the-new-digital-divide-v2-051315.pdf

Small Business Trend:
http://smallbiztrends.com/2014/06/benefits-of-offering-free-wifi.html

Mieux connaître ses clients

“Les données clients, la mine d’or du retail”

Dans la continuité de la deuxième raison, le passage par un portail captif permet de récupérer les données que l’enseigne souhaite disposer pour fournir des services personnalisées. De plus, grâce aux données de contact telles que l’e-mail ou le numéro de téléphone, l’enseigne a maintenant à sa disposition différents canaux pour établir et maintenir le lien avec le client.

Capture d’écran 2016-07-22 à 10.50.10

Toutes ces données permettent d’enrichir le CRM – Customer Relationship Management – de l’enseigne avec de nouveaux clients et avec de nouvelles données comme la récurrence du passage en magasin, les centres d’intérêts pour une connexion via Facebook, le numero de mobile…

Ces données permettent de mieux identifier les différents clients qui composent le flux en pointe de vente, ce qui en fait un véritable outil marketing pour les enseignes.

Se mettre en conformité avec la loi

“La loi pour la confiance dans l’économie numérique du 21 juin 2004 (dite LCEN) impose aux FAI la conservation des données « de nature à permettre l’identification de quiconque a contribué à la création du contenu ou de l’un des contenus des services dont elle est prestataire » (article 6 II).

La loi n° 2006-64 du 23 janvier 2006, relative à la lutte contre le terrorisme, à étendu cette obligation à l’ensemble des personnes qui, au titre d’une activité professionnelle principale ou accessoire, offrent au public une connexion permettant une communication en ligne par l’intermédiaire d’un accès au réseau, y compris à titre gratuit.”

Au-delà des cybercafés qui étaient traditionnellement concernés, maintenant tous lieux qui offrent du Wi-Fi doivent pouvoir fournir aux autorités les informations permettant de retrouver l’identité de l’usager. Ainsi les fournisseurs de Wi-Fi ne sont pas tenus de gérer un fichier nominatif, mais sont tout du moins obligés d’enregistrer les détails techniques qui sont nécessaires à l’usage de leurs services comme les log de connexion, adresse IP, type de matériel utilisé.


Source:
https://www.cdse.fr/wifi-et-conservation-des-donnees.html

Étudier le parcours client en magasin

Une installation Wi-Fi efficace avec plusieurs points d’accès permet grâce à la triangulation de positionner précisément l’usager sur un plan de magasin. Grâce à cette technologie, il est permis aux enseignes d’avoir accès à des cartes de chaleurs qui sont indispensables pour optimiser leur agencement, revoir la circulation et l’organisation des flux en magasin. Ce sont aussi de précieuses informations pour les stratégies de merchandising et pour implanter de la publicité en point de vente.

 

3 concepts réussis de point de vente digitalisés

3 concepts réussis de point de vente digitalisés

Pour assurer le développement d’une enseigne, le seul fait d’ouvrir de nouveaux points de vente n’est pas une stratégie suffisante. Le marché du retail physique est d’ores et déjà très concurrentiel, les nouveaux projets de zones commerciales en proche périphérie des villes sont contestés – Projet L’iliade, Projet Europacity, Projet Val Tolosa, Projet Inter-Ikea –  et leur rentabilité n’est parfois pas au rendez-vous.

Afin de développer leurs activités, certaines enseignes ont fait le choix de revoir totalement leur point de vente, ou d’en approfondir le concept. Ce changement vise à revoir l’expérience client, tester de nouvelles idées, insuffler une nouvelle dynamique à l’enseigne, afin de profiter des nouvelles technologies pour, comme toujours, satisfaire le client qui avec les vendeurs doivent être mis au coeur de cette réflexion.

“Vous ne pouvez pas vous reposer sur votre dernière innovation. Vous devez toujours rechercher la prochaine nouveauté, car vous devez surprendre votre client”
Lorie Buckingham chargé de développement Coca-Cola

Ce sont des projets de longue haleine qui impliquent d’y consacrer du temps, de la réflexion et les moyens financiers adéquats. Néanmoins ce sont de formidables opportunités managériales qui permettent de travailler en dehors des silos habituels en associant équipes marketing, équipes IT et terrain. Comme le soulignait Adobe récemment lors de son étude – IT et marketing : le yin et le yang du monde digital –  la réussite d’un tel projet tient en grande partie à la cohésion d’équipes qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble.

Nous étudierons le cas d’enseigne comme Tape-à-l’Oeil, Franprix, Sephora, qui prennent les devants pour créer une nouvelle expérience et dynamiser leur enseigne.

TAO Connect’

“L’intérêt du phygital, c’est d’apporter dans le contexte physique le meilleur du digital”
Karine Motch de Extreme Sensio

Dans le -Tape à l’Oeil Concept-, “le meilleur du digital” c’est faire en sorte que l’enseigne adopte la vision du client. Du point de vue du consommateur si les différents canaux existent bel et bien, cette pluralité ne doit pas impacter le parcours d’achat. On parle alors d’expérience sans couture, matérialisée dans ce concept par l’e-réservation, le digital in-store et les puces RFID -Radio Frequency Identification-.

E-réservation: Il est proposé aux clients de commencer sur le site web puis de réserver un panier en ligne, pour ensuite le retrouver en magasin, en essayer les produits et finaliser l’achat en point de vente.

Les avantages côté client: on retrouve le bénéfice de la commande en ligne, c’est à dire un gain de temps avec une commande déjà préparée, et celui de l’achat en magasin : essayage et conseil clientèle.

Les avantages coté enseigne: quand on sait que 20 à 40% des achats en ligne sont retournés par les clients et que 70 à 80% des paniers en ligne sont abandonnés -chiffres Fevad- l’e-réservation est une solution innovante pour réduire les retours et les coûts associés, améliorer le taux de conversion et permettre une expérience client plus fluide.
TAO

Digital-in-store: Grâce aux bornes et tablettes tactiles, le client peut commander et se faire livrer à domicile des produits (taille/couleur) qui ne sont pas présents en magasin.

L’avantage coté client: le client sera satisfait en obtenant ce pour quoi il était venu sans être obligé de repasser en magasin ultérieurement. 

Les avantages coté enseigne: optimisation de la surface de vente en réduisant les stocks tout en proposant un nombre important de références. Ce qui permet de ne plus rater de ventes et de s’implanter dans des locaux plus petits afin de réinvestir les centres-villes.

RFID : Les puces RFID sur chaque produit permettent une gestion fine et actualisée en temps réel des stocks disponibles en points de vente et en entrepôt.

Les avantages coté enseigne: au-delà de la maîtrise précise des stocks, avec la généralisation de cet outil à tout le réseau, il y aura des synergies avec les autres stocks de magasin pour plus de coopération. Et cela permet de mettre en place les innovations présentées plus haut.

Concept Mandarine – Franprix

“On n’en est encore qu’au début de la digitalisation, tout reste à faire”
Jeremie Herscovic Fondateur SoCloz

Si tout reste à faire, certains acteurs ont pris les devants. C’est le cas de Franprix qui avec son concept Mandarine offre un tout nouvel environnement à sa clientèle.

franxprixmixCrédit photo : Olivier Dauvers

Les caisses mobiles: les points de ventes étant en centre ville, lors de forte affluence il n’est pas rare de voir des clients avec seulement quelques produits en main. Fort de ce constat, Franprix a mis en place des caisses mobiles, qui est une panoplie d’équipements d’encaissement (comprenant un scanner, un Terminal de Paiement Electronique et un fond de caisse) que revêt le vendeur, ce qui lui permet d’encaisser les gens de manière simple dans la file d’attente. 

L’avantage coté client: en traitant l’attente, cela permet aux clients qui font quelques courses de manière journalière d’être servi rapidement.  

Les avantages coté enseigne: le coup d’une caisse mobile étant bien moindre comparé à une caisse statique (2000€ contre 7000€), ce dispositif permet de gagner de précieux mètres carrés en point de vente afin de proposer plus de références, d’aérer l’espace et de mettre en place des modules spécialisés appelés “tableaux” comme la rôtisserie, boulangerie, oranges pressées etc..

Capture d’écran 2016-06-24 à 16.49.57Crédit photo : Olivier Dauvers.

Les caisses fixes : le design des caisses a été revu pour que l’hôte de caisse soit plus proche du client et ainsi estomper l’effet barrière. Avec cette agencement, c’est encore de précieux mètres carrés qui ont été gagnés tout en permettant une meilleure relation avec la clientèle.

Sephora Flash

“Dans le phygital, on accorde beaucoup trop d’importance au support technique, par rapport au contenu. Il faut replacer le client au centre”
Julie Hermann fondatrice de Focus Shopper

Sephora n’est pas tombé dans cet écueil, bien que le concept Sephora Flash soit un lieu où le digital tient une place de choix, tous les outils ont été intégrés dans le but de répondre à une problématique client.

Concernant le besoin d’information, en plus des conseillers qui sont proportionnellement plus nombreux en comparaison avec les Sephora traditionnels, les clients peuvent poser le testeur à coté de l’écran connecté et ont accès à toutes les informations concernant le parfum, la crème ou tout autre produit.

Digital Sephora FlashCrédit photo : Sephora

Un système de “shop & collect” a aussi été mis en place. Ici le client est invité à l’entrée du magasin à récupérer leur panier digital qui n’est autre qu’une petite carte dotée d’une puce NFC. Ceci afin d’y ajouter les produits présents en magasin et ceux présentés sur les écrans faisant office de catalogue numérique. Lors du paiement, le client choisit de se faire livrer les produits non disponibles ou de venir les récupérer le lendemain en magasin.

Avec seulement 100 mètres carrés, l’enseigne offre autant de références qu’en magasin classique, sans oublier des services additionnels de Make Up Bar, Make Up School, Atelier de pause de faux-cils, ou bien encore une innovation interne de distribution d’échantillon gratuit à la fin du parcours d’achat.

Conclusion

 

A travers ces trois concepts et grâce à la digitalisation du point de vente, Sephora, Tape à l’Oeil et Franprix atteignent deux objectifs primordiaux :
(1) S’implanter dans des surfaces plus petites sans réduire le nombre de références, ce qui a pour conséquence d’augmenter la rentabilité au mètre carré.
(2) Répondre aux nouvelles attentes des consommateurs quant à leurs désirs de fluidité entre les différents canaux pour faciliter l’expérience d’achat.

Ce que confirme les chiffres, le concept mandarine enregistre une augmentation du chiffre d’affaire de 20% pour ses points de vente orangés. De plus en terme d’image, aujourd’hui Sephora est une enseigne proche de ses clients, à leur écoute et à même de proposer des solutions innovantes. Quant à Tape à l’Oeil ils ont réussi à offrir à travers l’e-reservation un service qui répond à la fois à une problématique client : le manque de temps et à une problématique enseigne : les retours produits.

 


Source :

Etude Adobe – It & Marketing: le Ying et le Yang du monde digital.
https://offers.adobe.com/content/dam/offer-manager/fr/fr/marketing/Analytics%20Offers/9217%20Yin%20Yang%20Marketing_Final_LR_FR.pdf

Weblib au Viva Technology !

Weblib au Viva Technology !

Viva technology 2016 - Weblib - Digital - Wi-Fi

Après Moscou lors French Tech Tour Moscow et Hong-Kong pour le Retail Asia Expo, retour en France pour Weblib qui sera présent lors du Salon Viva Technology Porte de Versailles du 30 au 2 juillet.

Soutenez-nous en cliquant ICI.

Qu’est ce que le salon Viva Technology ? 

Pendant 3 jours, grands groupes et startups se rencontrent sur la thématique du digital afin d’échanger sur des problématiques bien réelles. C’est autour de Lab que les grands groupes exposent les défis qu’ils rencontrent. Ce n’est pas moins de 16 Labs qui ont été crées, ils recouvrent bon nombre d’activités :  de l’automobile avec Valéo au Lab Open Transportation de la SNCF en passant par le domaine du Luxe avec LVMH, et les services bancaires avec BNP Paribas.

En plus de ces labs, ce n’est pas moins de 300 conférences qui auront lieu. Un réel partage de connaissances, d’expériences et d’expertises est donc à prévoir.

PMU et Weblib. 

Weblib a été sélectionné par le PMU parmi une cinquantaine de startups pour répondre aux prochains enjeux de la marque de paris hippique.

Les problématiques de PMU sont aussi celles de nombreuses enseignes à l’heure du digital: générer du trafic en pointe de vente, attirer et répondre aux attentes des plus jeunes, dynamiser et moderniser l’image d’une marque ancrée dans l’environnement quotidien.

Ayant acquis une expertise auprès de grands groupes comme Uniqlo, McDonald’s ou bien encore UGC, Weblib a répondu par l’affirmative au challenge lancé par le PMU. Smart Wi-Fi est l’outil parfait pour répondre à ces problématiques, c’est un produit modulable selon les besoins des enseignes.

Le Smart Wi-Fi du PMU sera donc présenté le 1er juillet sur la scène 6 à partir de 14h20.

Si vous souhaitez avoir des informations sur votre future solution Smart Wi-Fi, nous serons présents au Lab PMU durant les trois jours pour échanger avec vous sur vos problématiques.

AAEAAQAAAAAAAAd2AAAAJGM0MzkwNGYyLWY1MjUtNDk3Ni1iYWNkLTc0MzUxNzhmYTA2MQ

 

Mongo DB honore Weblib lors du Mongo DB World 2016.

Mongo DB honore Weblib lors du Mongo DB World 2016.

Mongo DB World Weblib Digital firm.

Qu’est ce que le MongoDB World 2016 ?

L’évènement annuel de MongoDB à lieu cette année à New York du 26 au 28 Juin. Cet évènement est un lieu de rencontre privilégié pour les équipes techniques des entreprises utilisant les solutions de MongoDB et soucieuses d’optimiser la gestion de leurs bases de données.

Mongo DB et Weblib au service de nos clients.

« La modernisation de l’infrastructure, de l’architecture ainsi que de la stack applicative nous a permis de multiplier par 10 nos indicateurs de performance. »
Aymen, Dev0ps chez Weblib.

L’utilisation de base MongoDB a permis de faire face à l’accroissement significatif du volume de données (données démographiques, données de session, données utilisateurs) lié au développement de l’activité. Le second avantage des bases de données MongoDB concerne l’analyse et l’affichage des données. Chez Weblib elles sont présentées dans le dashboard Control Tower de manière simple, ce qui en fait un formidable outil d’aide à la décision qui tire sa force d’une compréhension précise et intuitive du comportement client en point de vente.

MongoDB World 2016 - Weblib Prize

C’est avec plaisir que nous accueillons dans nos locaux, l’Innovation Award 2016, fruit d’un travail continue, c’est un gage d’excellence pour nos équipes et de confiance pour nos clients.